lundi 6 mai 2013

Hello Brisbane!!

Me revoilà pour mon premier poste depuis Brisbane. Plus de deux mois se sont écoulés depuis mon arrivée, il s'en est passé des choses. Oui Young je sais tu n'y croyais plus mais pourtant tu ne rêves pas.

Un accueil des plus chaleureux par Stéphanie et Talisa dès mon premier soir, Young étant en déplacement professionnel. Mon premier repas en Australie composé de raisin, de chocolat et de gâteaux en papotant entre filles, en voilà un bon début. Arrivée tard le soir, je n'ai fait la rencontre des enfants que le lendemain matin...un réveil très matinal par l'adorable petite bouille d'Ai-Vy (qui s'est fait un plaisir de me réveiller tous les matins pendant deux semaines, trop matinale cette petite ;-) )

Étonnamment je n'ai pas eu l'impression de souffrir du jetlag, simplement fatiguée par le long voyage, un atterrissage en douceur dans l'aventure australienne.

Je suis arrivée juste à temps pour fêter le cinquième anniversaire d'Ai-Vy; des petites filles déguisées en princesses, un atelier « face painting » (heureusement que Talisa était plus douée que moi), de la musique de teenager (ciao Chantal Goya, hello Nicki Minaj), un gâteau en forme de chien, un atelier collage « ailes d'ange » et une pinata... en voilà de beaux souvenirs pour ces cinq ans!
Et une première occasion pour moi de noter une différence de culture entre la France et l'Australie; alors que les petits français s'éclatent toute une après-midi sans leurs parents, les australiens concentrent les festivités sur deux heures et les parents des petits invités sont conviés à rester. Et pour y avoir participé, je trouve ça plus convivial!


J'ai ensuite passé mes premiers jours en compagnie de Talisa qui m'a montré comment prendre soin des petits loups au quotidien...les repas, les activités extra-scolaires, les sorties possibles...
Et tout comme le disait Jordan dans un de ses posts, Talisa est une fille adorable avec qui j'ai passé de très bon moments et qui m'a beaucoup aidé dans mon installation. Thanks a lot Talisa!
Mes premiers jours ont donc été des plus agréables...hum juste un détail, j'ai failli oublier de me plaindre du temps! De la pluie sans interruption pendants deux semaines ou comment avoir l'impression de voyager 23h pour arriver en Angleterre. Heureusement que cela a finit pas s'arrêter, comment narguer ses amis parisiens sinon?

Quelques jours seulement après le départ de Talisa pour son road trip, nous avons accueilli la sœur de Stéphanie, Pauline, accompagnée de son copain, Christophe. Tout droit arrivés de l'Ile de la Réunion, ils nous ont rapporté de délicieuses recettes de cuisine (la Dakatine m'a fait apprécier le beurre de cacahuète), et nous avons pu profiter de leur présence au quotidien. Ai-Vy était heureuse de revoir sa tata et de connaître tonton Kitophe (Kiki's prononciation), et il est certain que cette joie était partagée.
C'est pendant leur séjour que j'ai enfin pu goûter au joie du soleil australien, en découvrant notamment les plages de Caloundra et Currimundi. Et même si leur passage fut de courte durée, nous avons passé de très bons moments avant qu'ils ne s'envolent pour la Nouvelle-Zélande.



Mon premier mois à Brisbane n'a donc pas été des plus classique et le temps est passé tellement vite ! La routine a donc véritablement commencée fin mars...routine...quel mot barbare pour décrire ma vie en Australie! On ne s'ennuie jamais et les semaines passent à la vitesse de l'éclair. La semaine est partagée entre l'école, la crèche, les leçons de piscine et les leçons de danse. Ces petits vont devenir de vrais poissons, et Ai-Vy m'étonne déjà par ses talents de danseuse.
Quant aux weekends, ils ne sont pas en reste. Entre les journées à la plage à profiter des vagues et du sable blanc, les ballades dans la rainforest, ou plus simplement un après-midi à South Bank, je suis loin d'être blasée!



J'ai également pu passer une super soirée avec Stéphanie et Ai-Vy à l'occasion d'un spectacle de cheval « Cavalia ». Premier show pour Ai-Vy qui a pu contempler 44 chevaux à travers de nombreuses acrobaties, de la danse, des cascades aériennes...accompagnés par une chanteuse et plusieurs musiciens. Soirée magique pour une petite fille de cinq ans, même la fatigue n'a pas eu raison de son excitation. D'autant plus que nous avons pu abuser d'un bon buffet avant le show et pendant l'entracte, et que nous avons pu approcher les chevaux à la fin de la représentation en visitant les écuries.

Et bien sûr impossible d'oublier mon premier camping au Australie!
A l'occasion du weekend de Pâques, nous sommes aller camper 4 jours à Brooms Head. Nous avons rejoins une famille australienne, plus exactement la meilleure amie d'Ai-Vy, Mia, son petit frère, Riley, et leurs parents, Zeffy et Paul, qui ont l'habitude de s'y rendre tous les ans depuis de très nombreuses années. Grâce à eux la tente s'est montée beaucoup plus vite, heureusement car le beau temps n'était pas au rendez-vous.
Mais malgré ce petit désagrément, nous avons pu profiter de la plage qui bordait le camping (se lever et se coucher au bord de la plage est un luxe incroyable pour une parisienne), nous sommes allés braver un rocher de 7 mètres (ou de 3 mètres pour les moins téméraires), j'ai vu mes premiers kangourous sauvages, et j'ai reçu ma première leçon de bodyboard grâce à Paul! Même si la planche est plus courte, la sensation est déjà incroyable ! Hâte d'essayer le surf!




Quatre jours à l'australienne, avec des gens adorables qui ont tout fait pour nous faire partager leur expérience. Et une deuxième différence de culture à noter...les australiens n'accordent que très peu d'importance aux repas. Il n'est pas dans leurs habitudes de rester plusieurs heures à table entre amis ou à l'occasion de fêtes de famille, comme nous le faisons en France. Et on reste d'autant plus perplexe quand on apprend que les invités arrivent pour le dîner vers 17h, pour repartir aux alentours de 20h...certes les journées commencent plus tôt en Australie, mais malgré tout pour des français c'est perturbant ;-)


Quant à ma vie australienne en dehors de la famille, elle a surtout commencé sur de sacrés ratés ! Entre mes difficultés à monter dans le bon bus (ça ne paraît pourtant pas si sorcier), mes oublis incessants d'acheter du crédit pour mon téléphone (et donc l'angoisse de se perdre et de ne pouvoir joindre personne...la même question revient sans cesse : comment pouvions-nous vivre sans téléphone portable?), les erreurs dans les horaires de bus, ou encore se rendre compte qu'on a oublié sa carte d'identité devant l'entrée du club (en Australie sans ID on ne peut entrer nul part), j'ai bien cru ne jamais réussir à me déhancher sur le dance floor! Mais finalement avec un peu de persévérance on arrive à tout dans la vie :-)

J'ai même trouvé une salle de sport où je peux dépenser les excès...car soyons honnête, passer de 0°C à 28°C en 24 heures, ça donne l'impression d'être en vacances. On se lâche, on découvre un nouveau pays, on veut tout tester...il faut donc compenser tout ça et surtout garder la forme ! Alors c'est parti pour la zumba, le yoga ou le pilate, ça me change des cours de danse classique mais c'est très appréciable.

Je finirai ce premier post en parlant des deux loustiques.
Ai-Vy, du haut de ces cinq ans, est une adorable petite fille qui adore apprendre, c'est un plaisir de lui apprendre l'alphabet, ou de lui apprendre à compter. Elle est toujours volontaire quelle que soit l'activité proposée. Mais surtout, elle est très créative!
Entre la construction de maisons (avec, à mon grand désespoir, tous les draps et serviettes consciencieusement rangés par mes soins dans l'armoire bien évidement), la création de dizaines de dessins et cartes par semaine (pour nous, ses amies ou sa maîtresse), et ses changements de tenue toutes les deux heures (« Maureen est ce que ça match »), on ne sait plus trop si elle finira architecte, designer d'intérieur, dessinatrice ou grande couturière!

Quant à Kien-Nhu, alias Kiki, on ne peut rester insensible face à sa petite bouille. D'autant plus qu'on le voit progresser de jours en jours. Depuis que je suis arrivée, il parle de mieux en mieux (parole de Mauguine) et comprend de plus en plus de choses. Reste pour lui à devenir un grand garçon en oubliant les couches, et en arrêtant de mouiller le t-shirt ;-)

A bientôt pour un nouveau post!


2 commentaires:

Ai-Vy et Kien-Nhu a dit…

I can't stop laughing at the last picture :) well done Maureen!

lilasvb a dit…

j adore brisbane