lundi 7 août 2006

Dogme #1

Festen
Samedi on est alle voir l'avant premiere de Festen au theatre (Art Centre, studio Fairfax) avec Pascal et Isa.
Une excellente piece adaptee du film danois, Festen, de Thomas Vinterberg, prix du jury a Cannes en 1998.
La salle etait excellente, petite et conviviale, avec une scene au meme niveau que les premieres places (ou on etait assis d'ailleurs, comme immersion, y a pas mieux, les acteurs se trouvant parfois a moins d'1 metre de nous).
C'est une histoire de secret de famille, revele lors d'un grand banquet donne pour les 60 ans du pere.

"Patriarch Helge Klingelfeldt (Logie-winner John Stanton) is celebrating his 60th birthday at a magnificent old house in the Danish countryside. Surrounded by his loyal wife Else (AFI Award-winner Julia Blake), his daughter Helene, sons Christian (Logie-winner Jason Donovan) and Michael and a host of family and friends, this promises to be a very special occasion.

But as the evening progresses, eldest son Christian feels compelled to break the silence surrounding a family secret. Standing to propose a toast, he offers his father – much to the delight of the guests – an amusing yet simple choice...

And so the games begin. Amidst high etiquette and fine dining, revelations and accusations tumble across the dinner table, paving the way for a celebration no-one will ever forget."

Je ne vais pas m'etendre sur l'histoire et vous laisse la surprise si vous etes tentes d'aller le voir (il se joue jusqu'a la mi Septembre). En revanche, chapeau, pour la mise en scene, l'eclairage et le jeu des acteurs!

Le Dogme
Comme les cinephiles que vous etes le savez deja, Festen est egalement appele Dogme #1. Qu'est ce que le Dogme?
Le Dogme fut annonce le 22 Mars 1995 a la conference "Le cinéma vers son deuxième siècle" de Paris. Lars von Trier y fut invite pour parler du futur des films, mais au lieu de cela, il assena a une audience amusee une serie de pamphlets ardents annoncant le mouvement dit du "Dogme 95", ou Dogme tout court pour les intimes. Lars et Thomas edicterent ce qu'ils appellent le "Voeux de chastete", une serie de 10 regles visant a depouiller toute production cinematographique d'effets speciaux ou de post production afin de se concentrer sur l'aspect narratif, la mise en scene et le jeu d'acteurs:
  1. Le tournage doit etre effectuee sur place en condition reelle. Les decors ne doivent pas etre amenes (si des decors particuliers sont necessaires pour l'histoire, il convient de choisir un lieu disposant de ces decors).
  2. Le son ne doit pas etre produit a part des images et vice versa. (Pas de musique, a moins qu'elle ne soit produite sur le lieu meme du tournage).
  3. La camera doit etre a la main. Seuls sont permis les mouvements ou l'immobilite realisable a la main. (le film ne doit pas avoir lieu a l'endroit ou se tient la camera, mais au contraire, le tournage doit avoir lieu ou l'action se deroule).
  4. Le film doit etre en couleur. Les eclairages speciaux ne sont pas acceptes. (Si il n'y a pas assez de lumiere, la scene doit etre coupee ou une simple lampe peut etre attachee a la camera).
  5. Les travaux optiques ou filtres sont interdits.
  6. Le film ne doit pas contenir d'actions superflues. (Ni armes, ni meurtres, etc...)
  7. Toute alienation temporelle ou geographique est interdite. (Ce qui veut dire que le film doit se derouler ici et maintenant).
  8. Les films de genre ne sont pas acceptes (par exemple les films d'horreur).
  9. L'image finale doit etre transferree en film Academy 35mm, en ratio 4:3 et non ecran large.
  10. Le realisateur ne doit pas etre credite.
Pour une liste complete des films du Dogma 95: http://en.wikipedia.org/wiki/Dogma_95

A voir
Contrairement, a ce qu'on peut croire, "Breaking the Waves" n'est pas un film du Dogme (il est sorti avant), ni "Dancers in the dark" (Palme d'or 2000 et prix d'interpretation feminine pour Bjork), ni "Dogville" (avec Nicole Kidman, mais tres conceptuel, il n'y a quasiment aucun decor... tout est dessine par terre a la craie... meme le chien!). Neammoins, si vous voulez voir des films qui sortent de l'ordinaire... et qui vous laissent "un je ne sais quoi" apres... je vous les conseille vivement... soit vous detesterez, soit vous adorerez, il n'y a pas de juste milieu!

3 commentaires:

Isabelle a dit…

Ah ben, t'as pas de boulot en ce moment pour laisser des posts aussi longs ? Les miens sont super courts et encore, je me botte les fesses (façon de parler) pour écrire dûment chaque semaine ;-)
Je suis d'accord avec les Anglo-Saxons que les Français sont un peu "tête de con" sur les bords, mais il ne faudrait surtout pas les mettre en compétition avec les Aussies, ce serait trop dur de les départager, HA HA HA... Bon je m'en retourne à mes chères études... Salut et merci encore pour la pièce !!

celine a dit…

festen??? Ah ben ça me dis quelque chose... Je sais pas si c vraiment le nom du titre de film, j'ai pas retenu.. mais si tout du long, c regard de traviol, engueulade entre frère , entre fils et père...mais j'ai pas tout suivi... J'ai chopé la maladie d'abder, je m'endors à chaque fois que je regarde un film...

Dung a dit…

Excellent resume Celine, ca donne envie de voir le film!!! Tu ferais une excellent critique de cinema!