dimanche 22 juin 2008

Prendre le Taureau par les cornes: [part 3]

Philosophy of Finance
Alors vous vous dites surement, "mais pourquoi il tourne autour du pot comme ca, nous on veut rentrer dans le vif du sujet"!
En effet, je ne parle pas encore de technique, ou de brokers ou quoi que ce soit... de la theorie toujours de la theorie. Mais en Finance, je pense que c'est le plus important.

Avant meme de parler de "quand acheter", "quand vendre", "quoi acheter"... etes vous un "day trader" ou un "swing trader", privilegiez vous "l'analyse fondamentale" ou "l'analyse technique (lecture de graph)"... etc

Il est important de mieux se connaitre soi meme, savoir ce que la Finance offre et trouver son propre style! Et pour ce faire, je vous conseille de commencer par ce livre "The winning investment habits and strategies of Warren Buffet and George Soros"

Les habitudes mentales et strategies que Warren Buffet et Georges Soros tous deux pratiquent, vont a contresens de la "doctrine" conventionnelle de Wall Street.
  • Buffet et Soros ne diversifient pas. Quand ils achetent, ils "achetent toujours autant qu'ils le peuvent"

  • Tous deux vous diront que leur succes n'a rien a voir avec le fait de "vouloir predire le marche"

  • Ils ne sont pas omnubiles par les profits qu'ils esperent faire. En fait, ils n'investissent meme pas pour l'argent

  • Ils ne pensent pas que pour faire de gros profits vous devez prendre de gros risques. En effet, tous deux sont plus concentres sur le fait de ne pas perdre d'argent que d'en faire

  • Leurs croyances quant a ce qui fait "vibrer" le marche sont tres similaires - et diametralement opposees aux theories scolaires de "l'Hypothese d'Efficience du Marche" et du "Random Walk" qu'ils considerent avec mepris

  • Et tous ces rapports que Wall Street diffuse - ils ne les lisent jamais. Ils se fichent de ce que les autres pensent

Le succes en matiere d'Investissement repose sur vos habitudes mentales et vos strategies, dit Mark Tier dans ce livre. En identifiant les habitudes d'investissements gagnants qui ont conduit Warren Buffet et George Soros vers leur succes phenomenal, Mark Tier a decouvert pour la premiere fois les habitudes que TOUS les investisseurs gagnants partagent.


Warren Buffet.
Warren Buffett (né le 30 août 1930) est un homme d'affaires et investisseur américain.

Surnommé « l'oracle d'Omaha », l'homme d'affaires Warren Buffett, 77 ans, habitué du trio de tête des hommes les plus riches du monde depuis plusieurs années, accède pour la première fois à la place d'honneur en mars 2008, avec une fortune évaluée à 62 milliards de dollars, selon le classement annuel du magazine Forbes. Warren Buffett est donc en 2008 l'homme le plus riche du monde.

Warren Buffet est un "value investor": Buffett a l’habitude de concentrer ses investissements dans des entreprises sous-évaluées avec un bon potentiel de croissance à long terme. Toute la difficulté étant d'identifier de telles entreprises. La valeur réelle produite par ces entreprises - dont il est propriétaire - est supérieure à ses investissements boursiers, bien que sa part dans des entreprises telles que Coca-Cola - dont Berkshire Hathaway est le plus gros actionnaire - et Gillette attirent plus l’attention. Buffett évite les entreprises de haute technologie, non pas parce qu’elles ne sont pas en elles-mêmes moins intéressantes, mais parce qu’il préfère investir dans des secteurs qu’il comprend. [la suite sur Wikipedia]


George Soros.
George Soros est un financier milliardaire américain, né à Budapest en Hongrie en 1930, fils de l'écrivain espérantiste Tivadar Soros.

Il est devenu célèbre pour ses activités de spéculation sur les devises et ses activités de philanthropie. Il est à l'origine des hedge funds apparus dans les années 1970. Il est actuellement président de Soros Fund Management et de l'Open Society Institute.

Soros devint célèbre, lors du mercredi noir (16 septembre 1992), en spéculant contre la livre sterling. La Banque d'Angleterre fut forcée de sortir sa devise du Système Monétaire Européen. La plus-value qu'en aurait tiré Soros serait d'environ 1,1 milliard de dollars. Il fut surnommé pour cela « l'homme qui fit sauter la Banque d'Angleterre ». Durant la crise financière asiatique de 1997, dans des circonstances similaires, le premier ministre de l'époque Mahathir bin Mohamad accusa Soros de spéculer sur la devise malaisienne, le ringgit. [la suite sur Wikipedia]


Andrew Forrest.
Tant qu'a parler de gens riches, il faut aussi parler d'Andrew Forrest, devenu cette annee l'Australien le plus riche!

Andrew Forrest, ne en 1961, connu sous le surnom de Twiggy, est un entrepreneur du Western Australia, actuellement CEO et principal actionnaire de Fortescue Metals Group Ltd (ASX: FMG).

La fortune de Forrest a ete propulsee de 400 Millions de dollars australiens (il etait pas pauvre non plus) a plus de 10 Milliards en 2008 etant donne qu'il detient 36% de Fortescue (avec un capitalisation boursiere d'environ 28 Milliards)... En fait pour etre plus precis... il a rajoute 3 petits milliards a sa fortune dans les 2 derniers mois, l'action se portant plutot bien.

Regardez le cours de l'action sur les 3 dernieres annees, c'est impressionnant. 1000$ investis il y a 3 ans vaudraient aujourd'hui 23375$ (n'essayez pas de calculer, il y a eu des "share splits") et meme en prenant le train en marche, 1000$ investis il y a 1 an vaudraient 3297$... mieux que votre Livret A non?
Fortescue, c'est la success story a l'Australienne, l'action a laquelle toutes les autres sont comparees... tout un chacun, lorsqu'il investit dans une "junior" hautement speculative, espere que ce sera un FMG en puissance!



- Et pour finir, je repond au jeu de Milie -
Attrape le livre le plus proche, va a la page 123, trouve la 5eme phrase et recopie les 3 suivantes. Puis tu tagues 5 autres personnes.

Tire du livre cite ci dessus: "C'est pourquoi l'investisseur typique a autant de difficulte a realiser ses profits et accepter ses pertes. Il a entendu de plusieurs sources qu'investir avec succes depend du fait qu'il faille savoir 'couper ses pertes et liberer ses profits'. Le Maitre Investisseur sera d'accord avec cela - cela etant precisement la raison pour laquelle il a un systeme qui permet d'implementer cette regle de maniere efficace"

Le jeu bonux:
Plutot que de forwarder ce jeu, j'en fais un jeu bonux... ami lecteur, dis moi ce que tu lis en ce moment (attrape le livre le plus proche, va a la page 123, trouve la 5eme phrase et recopie les 3 suivantes + dis moi le titre et l'auteur du livre) pour gagner 10 points. Et puis comme le jeu a l'air d'etre tombe au fond des abysses... je change le cadeau: ce n'est plus Nintendo DS OU Pocket PC, mais Nintentdo DS ET Pocket PC :)

[... a suivre]

6 commentaires:

Thien-Lan a dit…

meme style de bouquin (l'intro parle de Buffett aussi), a 1m de moi. Titre: Now discover your strength. Auteur: Marcus Buckingham. Page 123, 5 a 8eme phrases... ah ah ah c'est le titre d'un chapitre alors y'a qu'une phrase!!!! Bon, trouvons une autre page...ou la 4eme de couv: " Unfortunately, most of us have little sense of our talents and strengths, much less the ability to build our lives around them. Instead guided by our teachers, parents and managers we become experts in our weaknesses and spend our lives to repair these flaws, whilst our strengths lie dormant and neglected."

Stephanie a dit…

ah ben tiens vous avez les memes gouts avec Dung :)) Moi, y a pas 123 pages et y a pas 5 phrases par pages ... "Little red riding hood said goodbye to her grandmother and then skipped all the way home. Never again did she talk to strangers in the woods." (c'est un livre pour ai-vy, vous inquietez pas)

José Phinebacker . a dit…

Bon, les phrases sont plutôt longues... Mais je relève le défi !
"Dans certain pays, l'habitant n'accepte qu'avec une sorte de répugnance les droits politiques que la loi lui accorde; il semble que ce soit lui dérober son temps que de l'occuper des intérêt communs, et il aime à se refermer dans un égoisme étroit dont quatre fossés surmontés d'une haie forme l'exacte limite.
Du moment, au contraire, où l'Américain serait réduit à ne s'occuper que de ses propres affaires, la moitié de son existence lui serait ravie, il sentirait comme un vide immense dans ces jours, et il deviendrait incroyablement malheureux.
Je suis persuadé que si le despotisme parvient jamais à s'établir en Amérique, il trouvera plus de difficultés encore à vaincre les habitudes que la liberté a fait naitre, qu'à surmonter l'amour même de la liberté."
voila, voila, 3 phrases bien pesées ... y'en a un peu plus, je vous le mets quand même ?
De la démocratie en Amérique - Tome 2.

Dung a dit…

thien-lan: bon, c'est vrai moi aussi j'ai un peu triche, c'est la page d'avant parce que la 123 y avait rien...
So... what's your strength?

stephanie: hey ca me donne envie de lire la suite!

Dung a dit…

jose: hmm, quel pays vise la premiere phrase "Dans certain pays, l'habitant n'accepte qu'avec une sorte de répugnance les droits politiques que la loi lui accorde"?

Thien-Lan a dit…

Y'a des bloggers qui lisent Toqueville??? zzzz ou le bouquin est la pour faire joli dans l'appart (edition la Pleiade)? hihihi

Dung: mon bouquin est Top! Je viens de faire le questionnnaire online et ca ouvre les yeux. Rdv sur mon blog dans qq minutes (enfin dizaines de minutes)