mardi 14 mars 2006

Les 3 préceptes du Sim : [part 4 bis] Un job en or tu te dégoteras - le retour de la revanche

Hé bien nous y voilà... c'est la fin de l'été en Australie et la fin de l'hiver en France... le moment parfait pour sortir de sa léthargie... après avoir fait ronronner la carte de crédit... il est grand temps de se trouver un petit boulot!

Know your enemy
Comme vous le savez déjà, l'Australie connaît un "Skill shortage", c'est à dire une pénurie de compétence très importante... elle a commencé, nous sommes actuellement en plein dedans et elle n'est pas prête de s'arrêter... alors que la France n'a pas fini pour la n-ème année d'annoncer que le papy boom est pour bientôt!
Nous nous focaliserons sur le secteur IT&T (Information Technologies & Telecom) et donc plus particulièrement sur l'IT qui est notre domaine de compétence à tous les deux.

Chômage
En Australie, il y a 10.058 millions d'actifs ayant un emploi. Le chômage est à l'un de ses niveaux les plus bas, légèrement en baisse en Février 2006, à 5.2%. Le chômage est équitablement réparti entre les sexes, avec exactement le même taux pour les femmes que pour les hommes.
Par région, cela nous donne 5.3% dans le New South Wales (région de Sydney), 5.4% dans le Queensland (région de Brisbane), 4.2% dans le Western Australia (région de Perth)... et, pour la région qui nous intéresse, 5.4% dans le Victoria (région de Melbourne).

Système éducatif
Je ne m'étendrais pas sur la qualité du système éducatif australien, que je ne connais pas... juste que la majorité d'entre nous n'en a la plupart du temps entendu parler ni en mal... ni en bien. Ce que je sais pas contre, c'est qu'en Australie, tout ce qui touche aux Technologies, et même aux mathématiques et aux sciences, connaît une grande désaffection auprès des étudiants qui préfèrent le commerce ou les "liberal arts" (traduisons pour faire simple par sciences sociales). L'IT, après son âge d'or et la "bulle Internet" est tombé en discrâce: imaginez... 17.3% de baisse des étudiants s'inscrivant dans le cursus en 2006... "l'IT n'est plus sexy", commente le directeur de l'Université des Technologies de Sydney. Dans l'état du New South Wales, les -15% de baisse de cette année font suite aux -24% et -25% des années précédentes! Et encore... si on considère cette fois le taux de demandes ou l'IT est placé n°1 sur la liste des voeux... la baisse s'accroit à un vertigineux -50% (ce qui veut dire que la moitié des gens qui travaillent dans l'IT sont là "à l'insu de leur plein gré"!). Applaudissons bien fort, celà nous arrange bien car celà vient accroître notre bien aimé "Skill Shortage" dans le domaine de l'IT... pour au moins 4 ou 5 ans, le temps de fabriquer de nouveaux "IT graduated" (équivalent des bac +5)... à condition que le gouvernement arrive à rendre l'IT plus attirant! Dans mon domaine... ils ont intérêt à s'accrocher, parce que SAS, côté "sexy", c'est plutôt la Mère Denis que Monica Bellucci (et hop encore +20% de fréquentation)!

Coût du "Skill shortage"
Alors que 66% des employeurs prévoient une augmentation de leur masse salariale, 40% d'entre eux estime que la pénurie de compétence va leur coûter de l'argent (sous forme de marché qui leur passe sous le nez). Hummm... encore un bon argument pour demander une augmentation!

Le marché de l'emploi
Vous l'aurez compris: croissance économique et manque de main d'oeuvre qualifiée forment une équation propice à l'employé et non à l'employeur.

King of the hill
Normalement, si vous avez les compétences qu'il faut, vous serez chaleureusement accueilli en Australie. Les salaires dans l'IT ont augmenté cette année de 9%, les professions les plus en vogue plafonnant à +15%. La demande est plus ou moins la même qu'en Europe, sauf qu'ici elle est exacerbée: business analysts, experts techniques, architectes J2EE ou .Net, administrateurs de bases de données... sont des "hots skills". Deux phénomènes viennent se contre balancer au niveau de certaines spécialités... d'un côté la tendance à "l'offshoring" (c'est à dire sous traiter à des pays comme l'Inde ou la Chine une partie des projets informatiques, souvent l'administration ou la maintenance...) et de l'autre côté la facheuse habitude que les rares jeunes "IT graduated" ont d'aller chercher fortune en Asie, aux US ou en Europe. D'ailleurs, à ce propos, hier j'ai regardé à la TV australienne l'émission "Today Tonight" passant sur la 7 (cette même émission présentant les musulmans comme des "profiteurs")... cette fois encore on n'a pas échappé au sensationalisme: l'émission titrait "ces étrangers qui nous volent notre boulot"... ça parlait du visa subclass 457 (le sponsorship visa), comme quoi il servait à faire venir en masse des travailleurs payés 10 fois moins cher que le brave australien et qui était donc responsables de tous les maux de la terre! Alors non seulement, avec 5.2% de chômage, ils vont pas pleurer, mais en plus, le visa subclass 457, est très limité en nombre et étroitement contrôlé (seules certaines entreprise on le droit d'attribuer ce visa)... de plus dans des secteurs, notamment dans l'IT, ou la pénurie est flagrante, c'est un peu gonflé de voir tant de mauvaise fois (à croire que cette chaîne est spécialisée dans les appels à l'émeute... pour vous donner une idée du niveau du public visé, aujourd'hui, l'émission traite d'une jeune femme qui a un néné plus gros que l'autre... et comme par hasard c'est un méchant chirurgien chinois qui l'a opéré...)!
Pour en revenir à nos mouton, quelques fourchettes de salaire en fonction du métier (bien sûr, à tempérer, dans ce genre d'études, les salaires sont toujours majorés de 20% à 30% par rapport à la réalité):

CIO/CTO$190K-$500K
IT manager$120K-$240K
Program director/manager$150K-$190K
Project manager$105K-$150K
Senior business analyst$95K-$140K
Application development mgr$95K-$140K
Systems administrator$70K-$110K
Development team leader$75K-$100K
Senior DBA$80K-$140K
Technical writer$60K-$71K
Infrastructure manager$115K-$160
Network administrator$60K-$85K
Network engineer$65K-$100K
Helpdesk/desktop support$35K-$69K
E-commerce manager$90K-$140K
Security consultant$130K-$180K
Architect (infra/data/apps)$120K-$180K
Business intelligence$120K-$140K
CRM/ERP$90K-$140K

Je prendrais un petit projet SAP avec ma baguette
Dans le domaine de l'informatique, la reconversion est un phénomène bien connu. Lors de la "bulle Internet", nombre d'ingénieurs chimistes, biologistes ou mécaniciens (j'en connais un certain nombre qui doit se sentir concerné là) ont basculé par leur volonté ou bien malgré eux dans le monde obscure du binaire... brrrrrr
En Australie, pays libérale de part sa filiation à la couronne d'Angleterre et à l'oncle Sam, passer d'un boulot à l'autre est tout à fait naturel et même apprécié des RH. Il y a même des écoles privées qui vous reconvertissent en 3-4 mois, avec à la clé 100% de taux d'embauche en moins de 3 semaines de recherche d'emploi. L'exemple de Mr McGuinness, livreur de pain de son état qui est devenu "technical support specialist" chez IBM!
Vous l'aurez compris, amis vendeurs de chichi-beignet-chouchou, gogo dancers ou contrôleur des impôts, vous aussi devenez informaticiens au pays d'OZ, on vous attend à bras ouverts!

... et moi et moi et moi
Ca y est ouf, j'ai enfin lancé quelques curriculum vitae à la mer... passé le mur du cabinet de recrutement (du bol... le gars au téléphone avait fait un séjour de 4 ans en France, il devait donc plus facilement me comprendre... et on a pu sympathiser un peu)... j'attend une confirmation pour un entretien... pour "the job" de mes rêves! En attendant "stand by" pour le blog, faut que je révise "SAS pour les nuls"!
[... to be continued]

7 commentaires:

dana a dit…

tres interessant ... non pas pour moi, mais pour ma fille qui va rentrer bientôt dans le fabuleux monde des études sup et/ou le fabuleux monde du marché du travail !!!
pour l'instant ... elle n'a pas trop l'esprit à aller vagabonder outre mer ... mais j'espère que ça va changer ... avec l'age!!!
quoi qu'il en soit ... bonne chance pour le job en or .. je croise les doigts pour vous.

bonne fin de semaine

de mon coté ... mon ordi fait des siennes, donc direction, l'hopital des ordis !!! et pas de web pour quelques jours... semaines !!!! mois ;-(((((

Dung a dit…

Bon courage à votre fille alors...

Pour l'ordi, ca devrait s'arranger... pour les SAV ou réparations d'ordi, d'après une étude, il parait qu'ils optent quasi systématiquement pour un formatage + réinstall, c'est tellement plus simple (pour eux) ;)

dana a dit…

hello et merci pour ta visite ... j'ai squatter un ordi pour visiter mes blogs préférés !
pour mon ordi, de toute façon j'avais déja réinstallé la config initiale mais à priori c'est vraiment un problème purement technique (lecteur cd/dvd "out of order" ... c'est venu petit à petit) Heureusement la garantie s'arrête fin mars ... il a rendu l'âme a temps ;-)))
bonne journée ... pour vous ... fin de l'été ... mais heureusement pour nous ... début du printemps, il etait temps
amitiés

Xt-6 a dit…

Salut,

Désolé de vous posez cette question, mais quelle formation avez vous suivis ? (master, école d'ingé ...) ?

J' entre en école d'ingénieur d'informatique (UTC) et j'hésite entre IT et informatique embarquée. Aussi je chercher des témoignages de personnes travaillant dans chacun des secteurs.

L'IT,si j'ai bien compris ce sont les technologies web ? (peur de passé pour un idiot ;)

merci d'avance

Dung a dit…

xt-6: hello, IT, c'est un terme tres generique qui regroupe tout ce qui touche a l'informatique: autant les ERP (SAP), que Business Intelligence, bases de donnees, technologies web (J2EE, .Net...etc)
Mais bon tout ca c'est des outils, tu peux te retrouver a etre consultant fonctionnel (assurance, finance..etc) a specifier les besoins... a etre chef de projet...etc
L'informatique embarquee je sais pas trop mais je penses que c'est plus specifique, ca doit plus etre de la programmation, type la logique embarquee dans les voitures, missiles...etc

Xt-6 a dit…

Ok merci pour tes précisions !

sinon dans ton cas, tu bosses plutôt dans quel secteur ? et après quelle formation, si ce n'est pas indiscret.

Merci !

PS. fait quel temps chez vous car en france on a eut un été plus que pourris !!!

InesxB a dit…

J'ai pu étudier ma cinquième dans une école australienne, c'est vrai que le système est basé sur les sciences et les mathématiques. On faisait tous les jours des calculs mentaux, de la géométrie, mais aussi de la fabrication de papier, des exposés sur des trucs en rapport avec la science ! J'ai beaucoup aimé bosser dans ce système anglais, beaucoup plus facile que le système français. Par contre le retour à la réalité a été dur, j'ai loupé toutes les bases de mathématiques de cinquième (qui sont importantes !), ce qui explique certainement le fait que je sois une carne depuis dans cette matière :-)