mercredi 8 février 2006

Yoyo la météo

Le temps est vraiment très spécial à Melbourne, avec comme vous pouvez le voir de grandes variations de température d'un jour sur l'autre, mais surtout au sein de la même journée: c'est le très connu "four seasons in a day" ! Hier par exemple, quand on est rentré de Sydney, il caillait... ce matin c'était tempéré mais venteux, et ce soir il fait très chaud ! J'espère que je vais m'y faire rapidement... pour l'instant, j'ai attrapé un gros rhume !



6 commentaires:

martini a dit…

salut vous 2,
Je vous fais passer un lien mais peut-être l'avait vous déjà vu:
http://management.journaldunet.com/dossiers/0602121sydney/index.shtml

A+

Dung a dit…

hello, merci pour le lien, article sympa et jolies photos !

en fait on se rend pas compte comme ça, mais à part les grands buildings, Melbourne et Sydney, c'est tout petit, on peut en faire le tour à pied... et c'est bien comme ça !

Dung a dit…

Marrant l'interview de Pascal Ordonneau : en gros il décrit le travailleur australien comme une grosse feignasse incompétente quoi !

Anonyme a dit…

ouaish,

bon blog.

Pascal O a dit…

Pourquoi grosse?... :-)
J'ai lu et relu, eh bien à aucun moment je n'ai attribué ces adjectifs aux australiens, au demeurant extrêmement accueillants et agréables à vivre...

Ces lignes n'avaient pas d'autres buts que de se positionner comme sorte de comparatif par rapport à une référence connue, et je maintiens (je pourrais citer des exemples quotidiens...) que cet écart est réel, au travers de l'expérience vécue. Faut il préciser que ces réflexions furent maintes fois partagées par d'autres expats (et même des locaux...), je pense relater un ressenti partagé par un certain panel.
J'ai eu la chance de bosser sur des opérations très comparables dans nos deux pays, j'ai pu juger de la différence, l'approche n'est pas la même.

Cela dit, il n'y a pas de parole universelle, je suis ravi de voir que vous avez pu partager une expérience différente, et l'Australie ne s'étant pas batie toute seule, on ne peut pas parler d'incompétence.

Sachez enfin qu'entre une succession de mots que vous pouvez faire parvenir à un journaliste, et ce qu'il en ressort, il y a parfois un certain gap dans la forme.

Bonne continuation, bravo pour le blog
A+

Dung a dit…

J'avoue, c'est ma maniere de resumer l'article en 2 mots... mais quelques part c'est ca!

Remarques, je n'ai jamais dit que j'etais pas d'accord. C'est vrai qu'a l'epoque on n'avait de toute facon aucun recul... d'autant que je n'avais meme pas encore de job, on venait d'arriver...

Maintenant, avec plus de recul... je peux le dire, les Aussies, c'est des grosses feignasses incompetentes!

Enfin, une autre maniere de le dire, c'est que le boulot est certainement la derniere de leur priorite... et apres tout, c'est tres bien comme ca, ca n'empeche pas l'economie de tourner et les gens d'avoir une vie plus equilibree!